MAJOR ARMAND SABOURIN 2017-10-27T16:58:39+00:00

Project Description

MAJOR ARMAND SABOURIN

1939-1944

Le 1er septembre 1939, Joseph-Armand Sabourin, apprend par la radio que le premier ministre canadien, William Mackenzie King a décidé de mobiliser la Milice canadienne et la placer sur un pied d’alerte, suite à l’invasion de la Pologne par les troupes allemandes.

Trois jours plus tard, l’abbé Sabourin considérant son devoir de servir son pays rejoignit les Fusiliers Mont-Royal en tant qu’aumônier. Avec eux, sous le commandement d’abord du Colonel Paul Grenier, puis de Dollard Ménard, il traversa d’abord en Islande, puis en Angleterre avant de participer, le 19 août 1942, au raid sanglant de Dieppe.

Sur la plage de Dieppe, le Capitaine Sabourin apporta son support aux blessés et mourants mais réussi à s’échapper indemne de la fournaise et revenir en Angleterre, tout comme Dollard Ménard, grièvement blessé et le Sergent-major régimentaire Roméo Lévesque.

Le 30 septembre, Sabourin revenait au pays tout comme Lévesque et Ménard. Tous trois furent décorés pour leur conduite héroïque lors du raid du 19 août 1942. Ménard reçut l’Ordre du Service Distingué (DSO) et fut intronisé Officier de la Légion d’honneur par la France, le Sergent-major régimentaire Lévesque fut décoré de la Médaille de la Conduite distinguée (DCM), tandis que Sabourin, promu Major, fut Cité à l’ordre du jour et intronisé Membre de l’Ordre de l’Empire britannique (MBE).

Décoration

MBE