LIEUTENANT-COLONEL PAUL GRENIER 2017-08-02T19:48:00+00:00

Project Description

LIEUTENANT-COLONEL PAUL GRENIER

1ER Bataillon

1937-1942

Au début de l’année 1938, le Major Paul Grenier prit la succession du Lieutenant-colonel Georges-E. Lebel à la tête des Fusiliers Mont-Royal avec le grade de Lieutenant-colonel.

Grenier était à l’époque l’un des officiers les plus populaires de la région de Montréal. Il avait fait ses études au Mont-Saint-Louis, un collège alors réputé pour l’excellence de son Corps de cadets et qui fut, pendant longtemps, une pépinière d’officiers, notamment pour les Fusiliers Mont-Royal.

Lors de la Première Guerre mondiale, Grenier s’enrôla le 15 décembre 1915 dans le 150e Bataillon avec le grade de Lieutenant. Le 23 août 1916, il partait pour l’Angleterre et un mois plus tard, on l’envoya servir en France comme officier des Black Watch of Canada. Peu de temps plus tard, en novembre 1916, on le transféra au 22e Bataillon canadien-français. Pendant un an, il servit en première ligne jusqu’à ce qu’il soit grièvement blessé à Passchendaele le 9 novembre 1917. Évacué en Angleteerre et déclaré « inapte au service », il revint au Canada en novembre 1918.

Surnommé « Papa Grenier » par ses soldats, Paul Grenier demeurera dans l’histoire des Fusiliers Mont-Royoal comme le dernier commandant du Régiment entre les Deux Guerres et le premier commandant du Bataillon lors du déclenchement de la Deuxième guerre mondiale, en septembre 1939.

Décoration