LIEUTENANT-COLONEL ALDRIC OUIMET 2017-08-02T19:04:26+00:00

Project Description

LIEUTENANT-COLONEL ALDRIC OUIMET

1880-1889

Le 16 janvier 1880, le Lieutenant-colonel Joseph Aldric Ouimet (et non Aldéric comme il est quelques fois écrit), député conservateur et lui aussi ancien officier des Chasseurs Canadiens, fut nommé commandant du 65e Bataillon à la place du Lieutenant-colonel Napoléon Labranche.

Le Lieutenant-colonel Joseph-Aldric Ouimet avait vu le jour le 20 mai 1848 à Sainte-Rose, devenu depuis un quartier de la ville de Laval. Fils d’un juge de paix, il étudia au Séminaire de Sainte-Thérèse puis au Victoria College, de Cobourg, en Ontario, où il se prépara à passer le Barreau où il fut admis en 1870. Avocat, il fit ses débuts en politique en 1874, en tant que commissaire d’école à Montréal, tout en devenant à la fois directeur de la Banque d’Épargne de la ville et du district de Montréal et du Crédit foncier-franco-canadien en plus d’être nommé Conseiller de la Reine (CR).

Élu pour la première fois à la Chambre des Communes, en tant que député de Laval en 1873, sous la bannière conservatrice, il fut réélu successivement en 1874, 1878, 1882, 1887 et 1891. Le 13 avril 1887, il fut nommé président de la Chambre des Communes (on disait alors « orateur » ou « speaker ») et, en 1892, il accéda au cabinet fédéral en tant que ministre des Travaux publics. Au début de 1895, il quitta la politique pour devenir juge à la Cour du Banc de la Reine mais, en 1908, il tenta sans succès un retour en politique pour se consacrer alors à la finance, assumant la présidence de la Banque d’Épargne de la cité et du district de Montréal jusqu’à son décès en 1916.

Décoration