LIEUTENANT-CLONEL PAUL L’ANGLAIS 2017-08-03T18:45:05+00:00

Project Description

LIEUTENANT-CLONEL PAUL L’ANGLAIS

1949-1952

Paul L’Anglais fit ses débuts militaires comme Lieutenant de cavalerie à Lévis de 1925 à 1929. Puis, il se joignit au CEOC de l’Université McGill et, enfin, de 1930 à 1942, on le versa à la réserve des officiers alors qu’il revint à la vie militaire avec le 2e Bataillon des Fusiliers Mont-Royal. Le Lieutenant-colonel Langlais commanda le régiment de mai 1949 à mai 1952.

Fils du juge Roméo L’Anglais, Paul L’Anglais est né à Québec le 22 octobre 1907. Il fit ses études primaires au High School of Quebec, puis son cours classique au Collège Sainte-Marie, à Montréal. Avocat de formation, Paul L’Anglais prend dès 1930 cette courbe ascendante qui caractérisa son œuvre. Il sera toujours assoiffé d’entreprises nouvelles et de champs d’actions inexplorés.

De 1930 à 1931, il devint publiciste du Seignory Club de Montebello, il est en 1931-32 rédacteur-éditeur du bulletin de l’American Orthopedic Association (AOA), avant de devenir, en 1932, producteur à la station radiophonique CHLP, à Montréal. Dès l’année suivante, il fonda avec Ivan F. Tyler, Radio Program Producers, qui devint, avant l’aménagement de la télévisin, Video Program Producers. Paul l’Anglais en assuma la présidence pendant une bonne trentaine d’années.

De 1940 à 1955, il fut directeur-réalisateur du Théâtre Lux français. Il est en 1941, avec Marcel Provost, co-fondateur de La Comédie de Montréal, qui présenta dans la métropole des spectacles et des artistes de réputation internationale. En 1943, il mérita le Trophée Radio-Monde et l’année suivante le Beaver Award. Il compte à son actif quelque 300 émissions et participa entre autres à l’émission de radio Les Joyeux Troubadours.

Après la guerre, il fonda Québec Productions, dont il sera vice-président et producteur exécutif de 1946 à 1951. Durant cette période, il bâtit des studios eet tente l’aventure du cinéma. Sa première production fut un film tourné en deux versions, Whispering City et La Forteresse, avec le réalisateur Fédor Ozep, en 1947.

Il adapta au cinéma le roman de Claude-Henri Grignon et devient producteur du film Un homme et son péché, réalisé par Paul Gury en 1947. À la même période, il produisit au cinéma Le Curé du village adapté au feuilleton de Robert Choquette. Puis suivirent Séraphin, Son Copain et Ti-Coq.

Il fut aussi agent d’artistes et prit sous son aile, en 1949, Rolande Désormeaux et Robert L’Herbier. Lorsque la télévision fit son apparition en 1952, il fonda une maison de production. En 1959, il s’associa avec Joseph-Alexandre DeSève pour fonder Télé-Métropole. Il poursuivit le reste de sa carrière comme président-fondateur de Paul L’Anglais, maison de courtage de publicité et président du conseil d’administration de Télé-Métropole. Paul L’Anglais aura été le premier grand producteur de cinéma québécois et un grand du monde des communications.

Il est décédé à Montréal, le 23 mai1982.

Décoration